Le psychologue clinicien, sa fonction et son éthique

L'usage professionnel du titre de psychologue est défini par l'article 44 de la loi n°85-772 du 25 juillet 1985 complété par l'article 57 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 qui fait obligation aux psychologues de s'inscrire sur le répertoire des professionnels ADELI. A ce titre, je figure sur la liste départementale des praticiens.

Mon n° ADELI : 67 93 1456 7

Ma pratique est basée sur les principes éthiques et déontologiques, stipulés dans le CODE DE DEONTOLOGIE DES PSYCHOLOGUES (Mars 1996, actualisé en février 2012). Il règlemente notamment la confidentialité et le respect de la personne.

Mon métier de psychologue est de prendre en considération votre souffrance et de vous proposer un travail dynamique et collaboratif, dans un climat de confiance et de bienveillance. Le travail psychique demandé implique une pleine adhésion du sujet et une régularité à la venue des séances.


Cabinet de Stéphanie Hertzog



Je reçois des personnes qui présentent une souffrance, mais également ceux qui souhaitent mieux se connaitre, mieux comprendre comment elle fonctionne et pour quelles raisons elles peuvent avoir telles réactions ou telles émotions. Le travail est profond. Il implique une prise de recul, une capacité d’introspection et une régularité des séances.

« L’objectif du traitement est l’acquisition d’une prise de conscience (insight) ou l’obtention d’un changement de personnalité, et les techniques utilisées mettent l’accent sur le travail d’interprétation et d’analyse du transfert. La psychothérapie focale identifie un conflit central présent depuis l’enfance, réactivé pendant la vie adulte, et qui est à l’origine du trouble. L’objectif est alors de résoudre ce problème par le biais d’une relation avec le thérapeute donnant de nouvelles opportunités d’assimilation émotionnelle et de prise de conscience » (Inserm, 2004).

Flou du mouvement d'un pendule « Plus la vie prend de l’accélération, plus l’automatisme de nos gestes nous rend ivres, et moins nous percevons le sens de la vie » (Vasse, 1969).